Le tout petit bout de la lorgnette

Pâtés

Il faut bien célébrer les anniversaires… Voilà un an, en effet, que la refondation de l’école est en route.

Voilà un an que l’on nous tient en haleine avec la réforme des rythmes scolaires. Ce qui avait pris une petite semaine à Xavier Darcos, réduire, au premier degré, la semaine de travail à quatre journées, n’est toujours pas complètement annulé et abouti, cinquante-deux semaines après. Je ne souhaite pas revenir sur ce sujet sinon pour faire remarquer, de manière accessoire, que l’affaire n’était guère aisée, d’abord, qu’on s’y est pris fort mal, sans doute aussi, qu’on a oublié enfin et surtout de lier le problème des rythmes à celui des horaires, des lieux et des contenus d’enseignement. Puisque le titre de ce billet commence par un cliché en forme d’image, continuons donc : cette réforme sera un coup d’épée dans l’eau.

Mon petit doigt m’a dit par ailleurs qu’il était question de faire bientôt, début juin, un point d’étape sur le numérique. Nous verrons bien… Mon autre petit doigt me dit qu’on n’aura guère avancé sur le sujet. Mais n’anticipons pas…

Puisqu’il s’agissait de construire de nouvelles fondations à l’école, j’ai cru sottement — je suis comme ça, un peu crédule et toujours optimiste, on ne se refait pas — que ce serait l’occasion de lancer d’autres chantiers, tout aussi importants que le premier, me semble-t-il, et dont l’aboutissement est, à mon avis, nécessaire à la réussite du deuxième.

Par exemple, où en est-on de la nécessaire réflexion à mener avec tous les acteurs concernés, au premier rang desquels les collectivités, des municipalités aux régions, pour changer de fond en comble l’architecture et le mobilier des écoles, collèges et lycées, définitivement inadaptés à un enseignement moderne et rénové ?

Par exemple encore, où en est-on du chantier à mener, et le plus tôt sera le mieux, sur la nécessaire redéfinition, tant en volumes horaires qu’en contenus d’enseignement, des champs disciplinaires dont beaucoup sont inadaptés à cette école du nouveau millénaire ? Puisqu’un nouveau Conseil supérieur des programmes se met en place, ce dernier saura-t-il, et quand, faire le ménage dans des contenus et des savoirs dont Pierre Frackowiak dit là, à juste titre, qu’ils sont souvent désincarnés et, surtout, inaccessibles et incompris des élèves ? Alain Boissinot, ancien recteur de l’académie de Versailles et qui y avait déjà compris l’essentiel de la collision entre l’école et le numérique, sera-t-il en capacité, au-delà de la simple mise en place de ce Conseil, d’en piloter aussi la réflexion et de l’adapter à ces nouvelles donnes ?

Par exemple encore, quand sera-t-il question de s’atteler à l’urgent chantier des nouvelles, résolument nouvelles, missions à donner à l’encadrement pédagogique ? Et peut-être de commencer à réfléchir à un nouveau référentiel pour leur formation, éclairé des profondes modifications engendrées par le numérique ?

Quid encore de la formation des maîtres ? Parce qu’on ne nous fera pas croire qu’il suffit de renommer les IUFM en ESPE (oui, je caricature) pour que ça change quelque chose… Je n’ai rien lu, dans ce qu’on nous promet, à propos de la formation des maîtres formateurs, à propos des contenus ou modalités mêmes de la formation des maîtres ou encore à propos d’une évolution des postures professionnelles, qui permette d’imaginer ou d’espérer quelque renouveau que ce soit. Rien de rien ! C’en est même assez désespérant ..  Est-il même question de mettre un terme, et à quelle échéance, à ce double et stupide recrutement par concours ?

Quid encore de donner plus de responsabilités et d’autonomie à ceux des élèves, à commencer par les lycéens mais la question concerne aussi les collégiens, qui s’engagent ? Car, parmi d’autres problèmes qu’il relevait, c’est bien d’un manque de confiance à son égard, comme à l’égard de l’ensemble des élèves, que se plaignait Alexandre, un jeune collégien, dans ce billet

Qui travaille encore à donner un peu de lustre et de modernité à nos examens du diplôme national du brevet ou du baccalauréat, comme l’ont déjà fait depuis belle lurette pour leurs propres examens équivalents d’autres pays européens, en imaginant, par exemple, de cesser d’évaluer la capacité à restituer sans comprendre des connaissances apprises par cœur ?

Bref, qui travaille vraiment à la refondation ? Ou, plutôt, puisqu’on m’en fait la remarque par ailleurs, qui veut encore y croire ?

Michel Guillou @michelguillou

image

Crédit photo : Fernando via photopin cc

Pour citer cet article : Michel Guillou, « Le tout petit bout de la lorgnette » in Culture numérique, 10 mai 2013, https://www.culture-numerique.fr/?p=302, consulté le 16 décembre 2018
Posted in Billets d'humeur
Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

RT @AntonioCasilli: In da house à #superdemain pour parler sociabilité, école, travail. Pour agrémenter l’ambiance, des militants de l’asso…
- dimanche Déc 16 - 3:04

RT @epelboin: Tellement habitués à censurer tout ce qui peut déranger le pouvoir que parfois ça se voit comme un nez au milieu de la figure…
- dimanche Déc 16 - 3:03

RT @PhilippeMeirieu: En écart de performance : le blog d’une « instit » belge aux prises avec le management technico-libéral : les ressemb…
- dimanche Déc 16 - 2:25

RT @defev_: Donc (oui encore) : merci merci merci @michelguillou @louisetourret @Superdemain
- dimanche Déc 16 - 1:12

RT @mathazay: Voilà la preuve irréfutable que les écrans sont nuisibles à la santé.🤪 https://t.co/3B6IicSKqn
- dimanche Déc 16 - 1:10

#SuperDemain un déjeuner fort sympathique avec @louisetourret @AntonioCasilli et @DorieBruyas On a beaucoup parlé de pornographie...
- dimanche Déc 16 - 1:09

RT @nbenyounes: #SuperDemain tu dois avoir les oreilles qui sifflent @annecordier cc @michelguillou @Superdemain https://t.co/Wc1xMC8yJc
- dimanche Déc 16 - 11:44

RT @vinougradus: @michelguillou : Internet permet de privilégier le flux versus le stock #hyperconnectes #superdemain https://t.co/EQkTzow1…
- dimanche Déc 16 - 11:43

RT @nbenyounes: #SuperDemain « quand on a un enfant on change on lâche nos écrans » « les écrans ne rendent pas autistes » : @louisetourre
- dimanche Déc 16 - 11:43

RT @Superdemain: @michelguillou admire la vue sur les cabanes de médiation depuis le premier étage du Palais de la Bourse de #Lyon. Ne manq…
- dimanche Déc 16 - 10:48

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.