Qui se plaindra de la fin de l’écriture cursive ? Pas moi…

Hiéroglyphe


Cunéiforme


Grec


Greek_manuscript_cursive_6th_century


Hocgracili


large_12330712265


Notaire


monchermaître


script


print


Quelques images pour se convaincre, s’il le fallait encore, que l’écriture cursive n’est rien d’autre qu’une commodité pour soi, un frein à la communication vers autrui et un moyen de sélection pour l’école. S’il est bien préférable d’écrire encore en script, il est aussi indispensable de commencer à apprendre à écrire avec un clavier, réel ou virtuel, et de se préparer pour de bon à d’autres modes de saisie, y compris oraux. Histoire de mieux s’attacher enfin au fond de ce que l’on écrit et aux enjeux de la publication…

Michel Guillou @michelguillou

80x15

 

Crédit photo : francisco.j.gonzalezggallezotdiffendale et Virtual Manuscript Library of Switzerland via photopin ccWikipédia

Pour citer cet article : Michel Guillou, « Qui se plaindra de la fin de l’écriture cursive ? Pas moi… » in Culture numérique, 2 décembre 2014, https://www.culture-numerique.fr/?p=2284, consulté le 16 octobre 2018
Posted in Brèves, Ressources
Tags: , , , ,
18 commentaires sur “Qui se plaindra de la fin de l’écriture cursive ? Pas moi…
  1. lepagenl@yahoo.ca' Ninon Louise LePage dit :

    Bravo pour l’agréable montage même si je suis en désaccord avec l’idée d’éliminer graduellement l’écriture manuelle, cursive ou script. Ma position : apprendre aux enfants uniquement l’écriture clavier favorise l’instruction stricto senso au détriment de l’éducation. En manipulant l’outil de sculpture, de dessin ou d’écriture l’individu laisse sa marque sur le produit issu de cette manipulation. La machine est une barrière entre l’individu et son message, car la machine interprète le message. Je conçois l’importance d’instruire l’élève contemporain à l’usage du clavier cependant pas au détriment de l’apprentissage de l’écriture manuelle.

    • Voilà pourquoi je suis partisan, pour un temps, de garder l’écriture scripte.

      Cela dit, je ne vois rien d’impossible à sculpter, dessiner ou calligraphier sans avoir besoin d’écrire.

      Merci pour la lecture.

      • Absolument d’accord avec vous ……
        je suis gaucher (ex contrarié) avec 2 mains droites ………..
        Le clavier et la dictée vocale ont libéré ma créativité rédactionnelle.
        J’ai plus écrit en script qu’en “attaché” dans ma vie pour pouvoir être lu.
        Le dessin et la peinture, comme le bricolage peuvent très bien aider à développer la motricité fine. Montessori et consorts le démontrent depuis plus de 100 ans ;-)

  2. lepagenl@yahoo.ca' Ninon Louise LePage dit :

    Je suis sensible au pauvre gaucher et l’écriture script me convient. Par contre je suis contre un enseignement qui rejete toute forme d’écriture manuelle. J’aime conserver mon indépendance devant la machine et savoir écrire sans elle.

  3. sylvaine@subiron.org' Lysistrata dit :

    Enseignante en collège, je voudrais bien que mes élèves n’écrivent qu’en écriture scripte, car certains élèves ont une maîtrise catastrophique de l’écriture cursive…Seulement quand je pose naïvement la question à mes collègues professeurs des écoles, je reçois toujours la même réponse: il faut garder ” l’exception cuturelle française” ou “l’élève écrit plus vite en cursive “…impossible d’aller plus loin dans la discussion…

  4. damien.belveze@insa-rennes.fr' BELVEZE dit :

    Bonjour,

    De fait, quand vous écrivez en cursive, vous allez généralement plus vite qu’en script. Historiquement, l’écriture cursive s’accommode davantage d’abréviations par ailleurs (une boucle en fin de mot prend la place d’une lettre par exemple).
    Dans le montage d’images que vous présentez, je vois surtout du script (texte grec par exemple), voulez-vous montrer que c’est plus facile à lire que la cursive ? En réalité, une ligne cursive médiévale sera souvent plus facile à déchiffrer qu’une inscription latine sans espaces ou une inscription grecque boustrophédon, mais en script…
    Je ne vois pas trop le propos, là.
    Il y a en théorie un continuum entre la cursive et la calligraphie (la cursive étant le degré zéro de la calligraphie). L’élève en écrivant ou a fortiori en peignant apprend à conformer sa pensée, son poignet, sa respiration et à mon avis, c’est un apprentissage qui restera important.

    Cordialement,

    • Merci du commentaire.

      Il y a deux textes grecs, celui qui est gravé de belles antiques dans le marbre et celui, juste en-dessous, écrit de manière cursive sur du papyrus. Le texte suivant, cursif lui aussi, est du latin.

      Ce que je tente de montrer, c’est que, de fait, une écriture cursive, d’ailleurs pleine d’abréviations et de ligatures, comme vous le mentionnez fort justement, est d’abord une écriture commode pour soi. C’est l’écriture des sages, des écrivains, qui savent bien que leur texte n’est pas fait pour être relu sous cette forme. Ce n’est pas une écriture pour communiquer, pour échanger, pour faire savoir.

      Dans ce cas-là, on imprime, on a toujours imprimé, au plomb avant, maintenant grâce aux machines numériques, avec des lettres d’une grande beauté et parfaitement lisibles.

      Quant à conformer sa pensée aux mouvements de la main ou des doigts, il y a plein d’autres activités artistiques pour l’exercer…

    • lepagenl@yahoo.ca' Ninon Louise LePage dit :

      J’appuie Belveze lorsqu’il affirme que l’écriture cursive est un apprentissage qui devrait demeurer important. J’accepte toutefois une généralisation de l’écriture script. Peut-être éventuellement l’écriture cursive deviendra-t-elle une forme d’expression artistique utilsée par quelques “happy few”, tout comme les langues anciennes qui autrefois formaient la base d’une formation classique ne sont plus enseignée que dans des classes spécialisées. Qui sait!

      • kedem.ferre@gmail.com' Kédem Ferré dit :

        “Peut-être éventuellement l’écriture cursive deviendra-t-elle une forme d’expression artistique utilisée par quelques « happy few », tout comme les langues anciennes qui autrefois formaient la base d’une formation classique ne sont plus enseignée que dans des classes spécialisées. Qui sait!”

        >>> +1 !

  5. emmanuel.clement@free.fr' Emmanuel dit :

    Le problème que je vois dans cette sélection est qu’il s’agit d’écritures de supports, d’époques et d’usages très divers : comptabilité, texte religieux, acte notarié, littéraire, politiques (je présume pour le premier) et d’autres encore peut-être que je ne reconnais pas. Sans considérer l’enjeu de communication « d’image » (politique) que possèdent certaines (l’exemple de l’écrit religieux et du politique).
    Comment comparer toutes ces écritures entre-elles d’une part, et à la simple cursive que nous pratiquons aujourd’hui ? ça n’a pas de sens selon moi.

    > Quant à conformer sa pensée aux mouvements de la main ou des doigts, il y a plein d’autres activités artistiques pour l’exercer…
    Lesquelles ? Le dessin d’observation à l’heure des appareils photos ? Et quand bien même, le problème n’est pas là, il est dans le fait de pouvoir faire profiter ou enseigner cette micro-motricité au plus grand nombre, par le biais de l’éducation. Et ce n’est pas une activité artistique à la marge qui permettra d’y parvenir.

    Quant à l’écriture scripte, c’est une fumisterie : d’une part elle est clairement plus lente que la cursive, et si l’on s’en sert pour que les devoirs des jeunes soient simplement plus lisibles pour les enseignants, autant directement passer au clavier.

    Ce n’est pas la cursive qui est une « commodité pour soi », c’est tout simplement l’écriture sur une feuille de papier désormais, scripte ou cursive.

    Il n’y a rien à apprendre dans la grossière cursive de l’avant-dernier exemple, qui mélange capitales et bas de casse par ailleurs, mais ça, c’est une autre histoire :-)

  6. rejane.paradis@rogers.com' Rej dit :

    Il n’y a rien de plus beau qu’un mot doux écrit en écriture cursive!! Rien à voir avec le script. Dommage que l’exemple en script comporte une faute d’orthographe.

  7. emmaibnz@gmail.com' Em_Ib dit :

    C’est dommageable de constater que l’uniformisation culturelle et sociale se met en route dès le plus jeune âge. Remettre en question l’écriture manuscrite… c’est remettre en question le développement de la personnalité, de la singularité de l’individu. L’écriture, et non la « tape » sur un clavier, est un apprentissage fondamental pour le cerveau de l’enfant et de l’adulte de demain. Elle soutient certains aspects du développement moteur, cognitif et personnel de l’enfant. Assurément, celle-ci a des effets sur la motricité, la mémoire (capacité cognitive), et l’apprentissage de la concentration chez l’enfant. Remplacer l’apprentissage de l’écriture manuscrite par l’écriture numérique reviendrait à limiter les outils disponibles de l’enfant et de l’adulte en devenir. Cette nouvelle génération apprendrait donc à écrire par le biais d’un clavier ou d’autres outils numériques, et la génération suivante utilisera-t-elle la reconnaissance vocale au détriment de l’écriture? Comme le dit si bien le linguiste, Alain Bentolila, « C’est l’humain qui fait la pédagogie, et non pas la machine. »

    • On a évidemment besoin d’un linguiste pour avoir besoin d’entendre de tels truismes éculés…

      Cela dit, je pense que vous n’avez pas bien lu ni les autres billets de mon blogue qui disent la même chose que votre sommité linguistique ni l’article en référence, ni même les commentaires qui ont suivi.

  8. lepagenl@yahoo.ca' Ninon Louise LePage dit :

    Cher ami,
    Même si vous m’ètes inconnu . . .
    Oui pour l’humain dans l’expression de ses failles, ses faiblesses, mais son soi.

    Voir mon tweet d’il y a quelques jours qui exprime l
    Importance pour de développement de l’enfant de
    L’usage du cursif.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

@bayartb Imprimerie vénitienne...
- mardi Oct 16 - 11:59

Très loin d'être une comparaison facile... À méditer. #imprimerie #internet #collaboration https://t.co/scNKlQsrao
- mardi Oct 16 - 10:40

Bon d'accord, toutes mes excuses, la comparaison ne vaut pas raison, vertu que le @leclemi ferait bien de mobiliser… https://t.co/u8T9pVKuQT
- mardi Oct 16 - 10:16

@aurelie_julien Pas mal de réponses dans nombre de mes billets dont notamment le dernier sur ce qu'est vraiment le… https://t.co/pckILDSjUd
- mardi Oct 16 - 10:15

Petit cadeau aimable pour @bayartb https://t.co/Fs5lmMvIAT
- mardi Oct 16 - 10:15

@ViSassoon @LeCLEMI @Cyrilhanouna Parce qu'on est à peu près au même niveau de démagogie populiste... https://t.co/soJ6RKRWlT
- mardi Oct 16 - 9:08

Un sujet complètement idiot, présenté comme cela, et je m'étonne que @LeCLEMI donne sa caution à un débat d'une tel… https://t.co/Lhptkrngmz
- mardi Oct 16 - 7:54

Il y aura toujours des exégètes amateurs et ce sera très bien comme ça. https://t.co/h9XaNxsB61
- mardi Oct 16 - 7:48

RT @Gnppn: Voir le numérique à nouveau relégué au niveau de secrétariat d’État à Bercy (et non plus auprès du Premier ministre), c'est tris…
- mardi Oct 16 - 7:45

@ProfLeluherne On ne meurt que 2 fois...
- mardi Oct 16 - 7:37

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.