Numérique : la France a peur…

Carte

Rappelez-vous : « Chaque fois qu’un avion tombe, c’est sur les pompes à Roger Gicquel » disait Coluche pour se moquer du ton empreint d’angoisse et d’anxiété, toutes sortes de sentiments que ce présentateur souhaitait jadis partager avec les téléspectateurs.

Eh bien, figurez-vous que chaque fois que la NSA veut enquêter, c’est via une webcam pointée sur les pompes à l’AFUL. Si, si.

Soyons clair : cette association francophone des utilisateurs de logiciels libres mène un combat permanent et infiniment respectable, notamment dans le monde de l’éducation, pour la promotion des logiciels libres et des formats ouverts. Je connais et apprécie quelques-uns de ses membres avec lesquels nous avons travaillé jadis à des projets communs. Mais l’AFUL vient de se compromettre gravement récemment en adoptant, à la remorque et à l’identique de l’initiative honteuse et conjointe du ministre de l’Intérieur, de la Gendarmerie et d’une compagnie d’assurance (voir un billet récent où je disais avoir honte pour mon école), une attitude profondément anti-éducative.

L’information m’avait échappé. Ce n’est qu’à la lecture du site brestois a-brest et du Framablog qui ont, sans sourciller ni même formuler un point de vue critique à ce sujet, relayé le projet de l’AFUL, que j’ai appris l’existence de ce concours lancé déjà depuis début février. En gros, toute fière de son accord cadre avec le ministère de l’Éducation, l’AFUL propose aux enfants de 7 à 17 ans — elle s’adresse aux élèves, en fait, puisqu’elle sollicite l’aide des enseignants — de dessiner, tenez-vous bien, « les menaces informatiques » !

La paranoïa est si évidente que l’AFUL prend soin de préciser que son objectif n’est justement pas de l’alimenter. Une autre preuve en est fournie par l’URL qui s’affiche sur la page de l’AFUL, sans doute la contraction d’un titre précédemment choisi : « https://aful.org/nouvelles/dessine-moi-mechants-comment-se-proteger-informatique ».

Voilà, il y a des méchants et l’AFUL propose aux enfants et aux élèves d’appréhender l’Internet en les dessinant ! Comment éviter la caricature et une approche manichéenne ? Comment éviter l’anxiété générée par cette approche profondément craintive et apeurée ?

On me faisait remarquer ce matin que Libération avait, il y a presque cinq ans déjà, évoqué un concours plus heureux lancé à l’initiative de Kevin Kelly « The Internet Mapping Project » dont est extrait le dessin en haut de ce billet. « Dessine-moi internet » aurait pu aussi proposer de manière plus positive l’AFUL, ce qui ne l’empêchait nullement de faire avancer les idées, auprès d’un jeune public, qu’elle exprime dans le document qu’elle vient de publier « Comment se protéger de l’informatique, ou l’informatique à l’ère post-Snowden ».

Les temps ont décidément changé, comme le rappelle Luc Cédelle ci-dessus sur Twitter… « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! », demande Le Petit Prince à Antoine de St-Exupéry… « S’il vous plaît… dessine-moi une menace informatique » demande l’AFUL aux enfants…

Misère !

Michel Guillou @michelguillou

image

Crédit photo : ChimpLearnGood via photopin cc

 

Posted in Billets d'humeur
Tags: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

Toulouse : La justice saisie après le bizutage humiliant des élèves infirmiers https://t.co/S5c8pvg02t
- mardi Sep 18 - 9:08

RT @numer_hic: Question sans aucun intérêt. Même si la photo ne présente pas le cours cité dans le papier, quel est l’intérêt de faire dépl…
- mardi Sep 18 - 8:02

@annecordier @kedemferre @florian_reynaud Pas mieux ©. Et je vais faire ce soir une confession : je ne suis pas cer… https://t.co/7G4i5x8qh0
- mardi Sep 18 - 8:01

RT @annecordier: @kedemferre @michelguillou @florian_reynaud J’avoue avoir, entre autres, pensé la même chose ... et reconnais avoir parfoi…
- mardi Sep 18 - 7:57

@kedemferre @florian_reynaud Pour ma part, je n'ai pas attendu d'être sur les bancs de l'Université pour faire autr… https://t.co/9ke1RDvugC
- mardi Sep 18 - 7:57

RT @kedemferre: @florian_reynaud @michelguillou Quand j'étais sur les bancs de la fac, un nombre non négligeable d'étudiants étaient occupé…
- mardi Sep 18 - 7:43

Neutralité du Net : la fronde de la Californie contre le régulateur américain des télécoms https://t.co/9skvR4p0re
- mardi Sep 18 - 7:28

Non, il n’y a pas de « réductions d’effectifs d’élèves » justifiant 1 800 suppressions de poste https://t.co/niQgI6NfIf
- mardi Sep 18 - 7:17

@BernardChantal @vilbenoit @ACFranc Bravo !
- mardi Sep 18 - 4:30

@kedemferre Le pire n'est pas là ! Et si les étudiants fourbes étaient en train de vérifier si ce que le dit le pro… https://t.co/KWJQbT2sCx
- mardi Sep 18 - 4:28

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.