Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient !

Lycéens

Juillet est un mois qui réserve parfois des bonnes surprises. C’est souvent l’occasion de circulaires qu’on n’attendait plus et de décisions de dernière heure.

Cette année encore, le bulletin officiel nous délivre, en ce 16 juillet dernier, la 92e circulaire de l’année qui concerne la vie lycéenne et a pour objectif de favoriser l’engagement des élèves. Cette forme de représentation et de valorisation de la démocratie dans les lycées existe pourtant depuis le début des années 90 mais n’a pas vu naître d’évolutions majeures, malgré l’évidente implication des jeunes et les souhaits de leurs représentants.

« À une période où l’engagement des jeunes pour la défense des principes de la République est primordial, la présente circulaire vise à donner un nouveau souffle à la participation des lycéens à la vie de leur établissement. L’apprentissage de la citoyenneté et du vivre ensemble est un objectif pédagogique aussi important que la transmission des savoirs. Il participe de la construction de l’individu et de l’appréhension de la responsabilité. La connaissance des droits et des obligations des lycéens et leur expression dans les instances de la vie lycéenne contribuent à cette construction. »

Fort bien. Oh ! les beaux prolégomènes !

Cette circulaire rappelle ensuite, de manière un peu ferme, leurs obligations aux chefs d’établissement :

« [Suite aux constats nés de la consultation nationale, il est nécessaire de] confirmer la nécessité de sensibiliser davantage les élèves par une formation adaptée et de mobiliser l’ensemble de la communauté éducative afin d’encourager et d’accompagner les initiatives lycéennes, condition nécessaire à l’exercice de la responsabilité et à l’acquisition de l’autonomie.

Il revient ainsi aux chefs d’établissement de veiller aux respects des droits et libertés des lycéens et d’en faciliter l’exercice : libertés d’expression, dont le droit de publication et le droit d’affichage (articles R. 511-6, 7 et 8 du code de l’éducation), d’association (article R. 511-9) et de réunion (article R. 511-10). Il est rappelé que le conseil de vie lycéenne est l’instance où sont débattues toutes les questions concrètes relatives au travail scolaire et aux conditions de vie des élèves dans l’établissement. Il doit être obligatoirement consulté avant chaque conseil d’administration sur les champs de compétences qui sont les siens… ».

Voilà qui est clair et bien senti ! On prend mieux conscience de l’état délétère de la démocratie lycéenne à l’aune de ces rappels injonctifs. C’est en tout cas un texte nouveau sur lequel les lycéens et, tout particulièrement, les élus de la vie lycéenne, pourront s’appuyer au cas où…

Des semaines de l’engagement lycéen et de la démocratie scolaire

Après ce qui avait été expérimenté çà et là depuis quelques années, sera mise en place, à des dates précises et avant les élections des nouveaux élus lycéens, une semaine de l’engagement lycéen. On y organisera une heure de formation, avec un effort particulier pour les nouveaux lycéens, élèves des classe de seconde, pendant laquelle on y évoquera :

« … les droits et devoirs des élèves ainsi que […] le fonctionnement des instances lycéennes afin de favoriser l’engagement et la participation des lycéens… ». 

Il s’agit là d’une avancée majeure et importante qui était attendue par beaucoup, les représentants des lycéens d’une part, tous ceux qui, dans les lycées ou au niveau académique, étaient et restent attachés à la réussite de la démocratie lycéenne et conscients des heureuses perspectives qu’une mise en place réussie peut faire naître.

Par ailleurs, d’une manière encore plus précise, la 6e semaine de l’année scolaire sera déclarée semaine de la démocratie scolaire et verra  s’organiser et se dérouler l’ensemble des élections au Conseil de la vie lycéenne et au Conseil d’administration.

Autre avancée à retenir : l’organisation systématique de la formation des élus C. V. L. (conseils de la vie lycéenne), aux différents niveaux de l’académie. Enfin, des rappels très forts sont faits à destination des chefs d’établissement, qui donnent une idée de la manière dont certains de ces derniers osaient s’affranchir, ces dernières années, de leurs obligations dans ces domaines :

« La participation des représentants des élèves dans les instances où ils siègent au niveau national, académique et de l’établissement, doit être encouragée et valorisée. Par conséquent, il est exclu que les absences aux cours, qui sont la conséquence de ces participations, soient reportées sur le bulletin scolaire et décomptées au même titre que les autres absences. »

Toute la hiérarchie est concernée par cette circulaire et impliquée dans sa mise en œuvre dès la rentrée, des conseillers principaux d’éducation aux recteurs en passant par les chefs d’établissement, les IPR et proviseurs vie scolaire, les délégués académiques à la vie lycéenne… Il s’agit très clairement de réussir la vie lycéenne car, en vérité, on part de très loin…

Une vie lycéenne moribonde

La vie lycéenne vivote en effet depuis vingt ans grâce à l’impulsion des quelques rares proviseurs impliqués ou des conseillers principaux d’éducation qui ont la confiance des premiers. Le plus souvent, ce sont les lycéens eux-mêmes qui rappellent les textes aux chefs d’établissement et les contraignent, en faisant le siège de leur bureau, chaque automne, à organiser les élections, à mettre en place les réunions des CVL, à consulter les dits CVL avant chaque conseil d’administration, à susciter les projets d’établissement… à faire vivre la démocratie lycéenne, tout simplement.

Il suffit, pour s’en convaincre, d’interroger quelques lycéens à ce sujet ou, mieux, quelques élus de la vie lycéenne. Il peut être intéressant aussi de faire, comme je l’avais fait récemment, une lecture attentive des règlements intérieurs des lycées dans lesquels, bien souvent, les droits mêmes des lycéens (expression, publication, réunion, association…) sont bafoués, au mépris des textes officiels et de la loi. Ces derniers sont pourtant rappelés sur le site même de la vie lycéenne.

Tenez, rappelez-vous, juste un extrait pour l’exemple :

« Tout texte, toute publication, toute affiche doit être visé au préalable par le Chef (sic) d’établissement et signé par son auteur. »

Si on revient un instant sur la circulaire en référence, dont la tonalité générale est plutôt injonctive, ce texte cède vite le pas à de pâles conseils ou recommandations. À propos de la semaine de l’engagement lycéen et de la formation qui est due aux lycéens sur le fonctionnement des instances de la vie lycéenne, il est indiqué que les chefs d’établissement :

« …pourront [associer] des lycéens engagés dans les instances de leur établissement ou dans la vie associative, dans la perspective d’une transmission entre pairs ».

« Pourront » ! Comme s’il n’était pas indispensable que les élus les plus anciens participent à la formation des nouveaux ! C’est obligatoire, impérieux ! Il en va évidemment de la réussite de la représentation lycéenne que cette transmission par les pairs soit mise en place.

Une étape vers l’engagement des collégiens

Rien dans cette circulaire n’est enfin mentionné quant à des avancées possibles pour faire progresser et valoriser au collège l’engagement des jeunes collégiens. On aurait pu pourtant imaginer des dispositifs équivalents à ceux de la vie lycéenne permettant, comme au lycée, d’élire des élus, représentants de leurs camarades, qui pourraient être consultés, eux aussi, avant chaque conseil d’administration, sur les questions qui les concernent directement.

Est-ce partie remise ? Il ne reste plus qu’à l’espérer.

Pour information, suite à cette circulaire, les déclarations des syndicats ou organisations des élèves, le S. G. L. et l’U. N. L.

Michel Guillou @michelguillou

image

Crédit photo : Martin Le Roy via photopin cc

Pour citer cet article : Michel Guillou, « Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient ! » in Culture numérique, 21 juillet 2014, https://www.culture-numerique.fr/?p=1217, consulté le 16 octobre 2018
Posted in Billets d'humeur
Tags: , , , , , ,
6 commentaires sur “Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient !
  1. chris.chart@wanadoo.fr' chartreux dit :

    Excellent billet

    Une précision concernant les collèges. Dans le mien (il ne s’agit que d’UN exemple; il n’a donc aucune valeur générale), les élèves (tous et pas seulement les délégués) sont responsabilisés de multiples manières:

    – Les élections de délégués sont précédées d’une heure complète d’explication et d’échanges avec le PP
    – Les délégués de classe sont systématiquement réunis ensuite pendant une heure en présence de la Principale et des PP
    – Les conflits sont réglés par l’intermédiaire de médiateurs/élèves (sous la responsabilité d’enseignants volontaires)
    – Les élèves/délégués sont systématiquement consultés avant, pendant et après les conseils de classe
    – Les élèves délégués représentant leurs camarades au CA DOIVENT prendre la parole (et leur intervention est préparée en amont)
    – et de multiples autres initiatives comme celle-ci:
    * les téléphones portables sont autorisés dans la cour.
    * Les téléphones portables sont autorisés EN CLASSE (uniquement pour les enseignants qui le souhaitent et pour un usage strictement PEDAGOGIQUE)
    Faire confiance sans aveuglement béat, c’est aussi faire travailler la responsabilité des élèves…
    D’autres initiatives sont prises lors des voyages scolaires.
    Etc…

    En clair, les élèves sont TRES sollicités. C’est peut-être là l’un des secrets de la responsabilité: les faire grandir et les y aider… :)

    Bonne journée!

    Pour info: en 15 ans nous n’avons eu que deux conseils de discipline.

  2. chris.chart@wanadoo.fr' chartreux dit :

    Je sais bien… C’est pour cette raison que j’ai pris soin de préciser qu’il ne s’agissait que d’un “exemple” sans aucune valeur générale… Hélas!

    Christophe

  3. chris.chart@wanadoo.fr' chartreux dit :

    Néanmoins ce n’est pas “difficile” à mettre en place. Cela ne coûte rien. Il suffit d’une volonté hiérarchique (nous l’avons) et d’une volonté d’ EQUIPE pédagogique…

    Mais je sais que je prêche un convaincu :)

  4. loukian@rocketmail.com' Loukian dit :

    Excellent article, je découvre ce blog par la même occasion.

    N’oublions pas qu’une circulaire de ce type avait déjà été invoquée l’an passé par le ministère, avant le gros raté des semaines de l’engagement. Rien ne garantit qu’ici le ministère donnera réellement les moyens de mettre en oeuvre cette belle déclaration, notamment en instaurant un réel suivi (ce qui semble être évoqué) ou en fournissant des supports adaptés.

    Enfin, la vie lycéenne ne peut se contenter d’une telle circulaire, aussi respectée soit-elle : il faut aussi fournir une réelle considération aux lycéens, cette fois ci le cadre des instances doit être redéfini pour qu’elles ne servent pas seulement à l’animation mais aussi à l’expression des lycéens, et ce à tous les niveaux ! (cette année, le CNVL, instance nationale, n’a presqué pas été saisie de questions éducatives…)

    Et effectivement, la démocratie collégienne pourrait bien renforcer l’intérêt pour les instances scolaires dès la 6ème ! Espérons que le projet soit amorcé par ces semaines de la démocratie scolaire !

    • Oui, je sais bien, pour avoir participé aux travaux du CNVL pendant de longues années (de Robien puis Darcos puis Chatel) quel rôle le ministère voulait lui faire jouer, le plus souvent courroie de transmission en direction des lycéens de décisions déjà prises…

      C’est vrai, l’enjeu majeur est sur l’expression, pas seulement celle des élus mais surtout celle des lycéens qui est généralement bridée, au mépris des textes existants.

      Bon courage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

@bayartb Imprimerie vénitienne...
- mardi Oct 16 - 11:59

Très loin d'être une comparaison facile... À méditer. #imprimerie #internet #collaboration https://t.co/scNKlQsrao
- mardi Oct 16 - 10:40

Bon d'accord, toutes mes excuses, la comparaison ne vaut pas raison, vertu que le @leclemi ferait bien de mobiliser… https://t.co/u8T9pVKuQT
- mardi Oct 16 - 10:16

@aurelie_julien Pas mal de réponses dans nombre de mes billets dont notamment le dernier sur ce qu'est vraiment le… https://t.co/pckILDSjUd
- mardi Oct 16 - 10:15

Petit cadeau aimable pour @bayartb https://t.co/Fs5lmMvIAT
- mardi Oct 16 - 10:15

@ViSassoon @LeCLEMI @Cyrilhanouna Parce qu'on est à peu près au même niveau de démagogie populiste... https://t.co/soJ6RKRWlT
- mardi Oct 16 - 9:08

Un sujet complètement idiot, présenté comme cela, et je m'étonne que @LeCLEMI donne sa caution à un débat d'une tel… https://t.co/Lhptkrngmz
- mardi Oct 16 - 7:54

Il y aura toujours des exégètes amateurs et ce sera très bien comme ça. https://t.co/h9XaNxsB61
- mardi Oct 16 - 7:48

RT @Gnppn: Voir le numérique à nouveau relégué au niveau de secrétariat d’État à Bercy (et non plus auprès du Premier ministre), c'est tris…
- mardi Oct 16 - 7:45

@ProfLeluherne On ne meurt que 2 fois...
- mardi Oct 16 - 7:37

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.