Onques ne vit si misérable engeance qui prohiba, interdit, défendit, cloua au pilori !

L’Assemblée nationale vient de voter, en deuxième lecture (62 voix pour, une seule contre !) , l’article additionnel au Code de l’éducation qui, de fait, interdit, sauf disposition dérogatoire au règlement intérieur, l’usage des téléphones mobiles et autres moyens de communication (tablettes, objets connectés…) dans  les écoles et collèges de France. Rappelons que d’éventuelles dispositions dérogatoires au principe général d’interdiction sur les circonstances et lieux peuvent êtres votées par le Conseil d’administration, que le règlement intérieur dans sa globalité doit être validé par les proviseurs vie scolaire des directions académiques et que ces gens-là ont la réputation d’avoir l’œil sourcilleux…

Vous trouverez l’article voté par les « élus du peuple » ci-dessous :

« Art. L. 511-5. – L’utilisation d’un téléphone mobile ou de tout autre équipement terminal de communications électroniques par un élève est interdite dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges et pendant toute activité liée à l’enseignement qui se déroule à l’extérieur de leur enceinte, à l’exception des circonstances, notamment les usages pédagogiques, et des lieux dans lesquels le règlement intérieur l’autorise expressément.

« Dans les lycées, le règlement intérieur peut interdire l’utilisation par un élève des appareils mentionnés au premier alinéa dans tout ou partie de l’enceinte de l’établissement ainsi que pendant les activités se déroulant à l’extérieur de celle-ci.

« Le présent article n’est pas applicable aux équipements que les élèves présentant un handicap ou un trouble de santé invalidant sont autorisés à utiliser dans les conditions prévues au chapitre Ier du titre V du livre III de la présente partie.

« La méconnaissance des règles fixées en application du présent article peut entraîner la confiscation de l’appareil par un personnel de direction, d’enseignement, d’éducation ou de surveillance. Le règlement intérieur fixe les modalités de sa confiscation et de sa restitution. »

Je ne reviens pas sur ce que j’en pense et déjà dit à ce sujet, reprenant d’ailleurs d’autres argumentations lues ailleurs et rebattues par celles et ceux qui veulent bien porter un regard lucide sur ces questions. Je vous reporte donc à différents billets dont « Des nouvelles toutes fraîches de l’école des Lumières » à titre principal et, pour sourire un peu, « Petites suggestions pour restaurer l’autorité du chef de l’État en Conseil des ministres » où je m’autorisais à conseiller le chef de l’État et son gouvernement à propos de l’utilisation des téléphones mobiles personnels en conseil des ministres.

Mais ce blogue, même en période d’été, ne recule devant aucun sacrifice pour aider au mieux les étonnants microcosmes dont il est censé observer l’acquisition d’une culture numérique. Parmi ces microcosmes, celui des chefs d’établissement est le premier touché par cette mesure. C’est ainsi que, par bonté pure, j’ai décidé de leur confectionner une collection de petites affichettes à punaiser partout, sur les portes des salles de classe, du CDI, des salles de permanence, du gymnase et partout où il semblera bon aux principales et principaux des collèges ainsi qu’à leurs adjointes et adjoints.

Tout cela, bien entendu, est sous licence libre de type Creative Commons et il ne faut pas hésiter à dupliquer, modifier, améliorer, personnaliser, adapter aux contraintes locales ne serait-ce qu’en y apposant le logo du collège.











Michel Guillou @michelguillou

image

Nota bene : Nombre de mots de ce texte doivent, au masculin, être considérés comme neutres et non sexués.

Merci aussi à Georges Moracchini pour m’avoir aidé à trouver un titre…

Pour citer cet article : Michel Guillou, « Onques ne vit si misérable engeance qui prohiba, interdit, défendit, cloua au pilori ! » in Culture numérique, 30 juillet 2018, https://www.culture-numerique.fr/?p=7653, consulté le 18 novembre 2018
Posted in Billets d'humeur, Ressources
Tags: , , , , , , ,
7 commentaires sur “Onques ne vit si misérable engeance qui prohiba, interdit, défendit, cloua au pilori !
  1. Les élèves et leurs enseignants ont écopé d’une double peine. On aurait pu se rassurer en se disant que comme dans les collèges il existe des équipements et du réseau fournis pas la Collectivité compétence ils permettront a minima de faire ce que les élèves ne pourront pas faire avec leur smartphone. Mais ce sera vrai là où cela fonctionne. L’étude récente de l’ADF sur ce sujet a bien montré que c’est très loin de fonctionner partout. La même étude émettait l’hypothèse que l’usage des terminaux élèves et surtout de leur connectivité embarquée était probablement la seule voie soutenable de généralisation des pratiques numériques. Cette option n’est plus possible.
    Il ne reste qu’à supprimer la DNE, les DAN et tout ceux qui pensaient que la troisième révolution dont parle Michel Serres devait se vivre et s’apprendre à l’école..

  2. brunodev dit :

    Erreurs camarades !!! si vous lisez le texte attentivement c’est une interdiction qui autorise…. Mais comme la politique de l’autoritarisme remplace la politique de l’autorité, il faut d’abord dire c’est interdit, avant de dire en filigrane c’est autorisé.
    Le texte a pour simple effet de laisser les lobby agir dans un sens ou dans l’autre, cela prépare de belles bagarres dans les CA des EPLE et dans les salles des profs….
    Pour mémoire, quand on écrit un réglement intérieur, on peut l’écrire uniquement avec des phrases négatives ou uniquement avec des phrases positives… c’est un choix éthique et philosophique…

  3. Aucun texte proposé dans les affiches n’est vrai. Comment appelle-t-on ce type de communication ? A part faire de la pub pour Apple, en somme, ça rime à quoi ?

  4. Shogun dit :

    Il est interdit de photographier le tableau de classe ^ ^.. ouf heureusement ça ne concerne pas les étudiants universitaires nourris au power point magistral, qui n’ont d’autres moyens que cette technique ultime pour s’épargner de recopier chaque interminable diapo et enfin espérer un jour écouter ce que dit le prof (tu vas me dire tout ça pour te rendre compte que le prof reprend au mot près le texte des diapos…). Bref quand tu commences à interdire un truc c’est un peu le signe que t’as renoncé à éduquer ce que tu interdis.. et que tu balances d’un coup de batte le support qui te permettrait d’éduquer sur la question. Alors les enfants démerdez vous en gros !! :) au pire on accusera les parents de ne pas éduquer leurs mômes en un coup de baguette magique, et puis zut le numérique ils sont nés dedans c’est bien connu comme Asterix… parce que l’éducation nationale oh c’est pas là pour t’éduquer mais pour t’instruire ;) allo quoi…

  5. Sinon, comment en est-on arrivés à ce tel niveau de défiance à l’égard de l’Ecole ?
    Aucune adaptation de celle-ci aux enjeux colossaux qui nous attendent ne seront possibles sans un retour de cette confiance. De la conclusion d’unnouveau pacte entre notre société et son système éducatif. Le cadre actuel dans lequel elle opère est directement hérité du collège jésuite : classes d’âge, disciplines, classes, notation, établissement scolaire, maîtres, postures, etc. Comment un modèle datant de 500 ans peut-il être encore efficient ? Et interdire, se replier sur soi, mettre des roulettes aux chaises, changer le nom des CDI, ne va pas suffire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

Du social à l’école, pas des policiers! https://t.co/lsFnQ95kNK
- samedi Nov 17 - 4:50

Soutenons notre Internet ! https://t.co/k9jj9no9Y1
- samedi Nov 17 - 12:44

Au secours ! Jacques Gonnet, reviens ! Ils sont devenus fous... #EMI #JeMeComprends
- vendredi Nov 16 - 3:40

@pbeyssac T'as cherché « itinérance » ? :)
- vendredi Nov 16 - 2:40

Données génétiques : les réserves de la CNIL sur l’amendement portant sur l’élargissement du FNAEG | CNIL - https://t.co/AbIKjvg3Zi
- vendredi Nov 16 - 1:53

Transformation numérique : les petites collectivités restent dans la course https://t.co/plaAIOGugz
- vendredi Nov 16 - 12:27

Pas accès à cet article réservé aux abonnés mais, s'il le faut, je suis prêt à donner quelques noms en réponse à la… https://t.co/bsocXWWnF5
- vendredi Nov 16 - 12:23

@yannleroux La liste des cosignataires du projet de loi est là : https://t.co/FIEYCI9ZUH
- vendredi Nov 16 - 12:18

RT @cduret: Une réflexion morale ancrée dans son temps ! Bravo aux élèves 👏🏻 #VERITWEET @IIL2nde @michelguillou @barbimathou @AngeAnsour @…
- vendredi Nov 16 - 10:00

RT @johannacornou: Le bouton « répondre à tous » devrait être interdit ou bien l’utiliser devrait être passible de la peine encourue pour h…
- vendredi Nov 16 - 9:50

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.