Et si on supprimait les manuels scolaires papier et les photocopieuses ?

Le numérique, ça devrait être obligatoire (1), me demandais-je il y a plus de trois ans déjà sur le ton de la plaisanterie. Je me demande aujourd’hui si cette dernière n’a pas assez duré… C’est vrai qu’on tarde encore, de tous côtés, État comme collectivités locales, à soutenir vraiment l’engagement numérique de l’école, malgré les efforts déjà largement entrepris. Les raisons ont déjà été évoquées ici de nombreuses fois, je n’y reviens pas. C’est vrai aussi que les grands médias, dont le suivisme docile et complaisant à l’égard des modes et des lobbys influents ne cesse de me navrer — j’y reviendrai sans doute dans un autre billet tant le sujet me semble important —, nous assènent ces derniers temps des articles,

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Une photographie instantanée enthousiaste du numérique au premier degré

Au moment où les secousses telluriques nées de la collision de l’école avec le numérique deviennent plus nombreuses, parfois plus complexes à comprendre aussi, au moment où les réactionnaires de toutes engeances nous infligent, via médias autorisés et complaisants, leurs témoignages éculés et apeurés, les Cahiers pédagogiques nous livrent, avec ce hors-série numérique, une photographie instantanée mais enthousiaste de « l’avancement de l’école du premier degré dans l’ère numérique », comme dit le jargon officiel. De loin, mais à l’écoute de ce qui se passe, il ne m’avait pas semblé jusqu’ici que les Cahiers pédagogiques s’étaient résolument engagés sur ce chantier. Quand, aujourd’hui, les décideurs au plus haut sommet de l’État semblent prendre prétexte des expérimentations, des évaluations et des consultations successives pour remettre à demain les nécessaires décisions

Lire la suite…

Posté dans Brèves, Ressources

Les 5 bonnes raisons pour ne pas aller sur Internet avec vos élèves

Après les deux premiers billets sur ce modèle, 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof, après les 10 bonnes raisons d’échapper au numérique, j’ai souhaité faire un point au sujet spécifique d’Internet duquel il convient de vous éloigner dare-dare en toutes circonstances. Non, décidément, croyez-moi sur parole, ce lieu n’est pas fait pour vous et vous trouverez ci-dessous, à titre d’exemples pouvant vous être utiles, 5 bonnes raisons à fournir à la demande aux élèves, parents, collègues, inspecteurs, chefs d’établissement — rayez la ou les mentions inutiles — pour expliquer votre choix. Je vous préviens tout de suite : pour la plupart d’entre vous, les deux premières raisons suffiront à vous convaincre de renoncer illico. Pas besoin d’aller

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Socle commun et numérique, entre l’absence et l’inculture chronique

Pour savoir ce qui se passe à l’école en matière de numérique, il n’est nullement besoin de lancer de grandes enquêtes de terrain, il suffit d’interroger les élèves, les lycéens de l’UNL qui m’ont fort aimablement convié à leur denier congrès et m’ont raconté de drôles de choses, à propos notamment d’une générale et curieuse impression de vide poussiéreux… On peut aussi, à l’occasion, solliciter l’avis des parents rencontrés çà et là… Justement, mon camarade Pierre Beyssac, me disait l’autre jour son incompréhension de ce que devenait l’école, qu’il avait l’impression renouvelée d’une histoire de poule et d’œuf, que rien ne pouvait commencer en matière de numérique éducatif tant l’école lui paraissait bloquée à la fois par « la quasi absence de

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Tous acteurs, tous producteurs, tous médiateurs… tous responsables

La communication politique est un art si particulier et déconcertant que le citoyen a parfois du mal à en démêler les fils. À peine la ministre de l’éducation avait-elle répondu au Sénat sur la place que tenait la nouvelle éducation aux médias et à l’information, précisant qu’elle serait incluse dans l’enseignement moral et civique (1), qu’un document est publié sur le site de son ministère qui précise les « onze mesures pour une grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République » et la présente sous un autre jour. La mesure n° 3 crée en effet un nouveau parcours éducatif, de l’école élémentaire à la terminale, appelé parcours citoyen. Dans ce dernier, on trouve, d’un côté, le nouvel enseignement moral et civique,

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

L’équipement ne peut pas être un préalable à la transformation numérique de l’école

Ce billet est lié, pour moi, à la nécessité de répondre autrement qu’en 140 caractères ou par des phrases sibyllines à des commentaires qui ponctuent parfois certaines de mes publications sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il ? Vous le savez, l’actualité a contraint toute la société à s’interroger sur la manière dont sont transmises les valeurs de la République et il ne se passe pas une semaine sans qu’une annonce relative à l’école ne vienne, peu prou, concerner la stratégie numérique et bousculer son avancement. Pour tout vous dire, c’est franchement cacophonique. Pour ma part, je n’y comprends plus rien. Les journalistes spécialisés non plus qui font d’ailleurs des prises de parole des uns et des autres des interprétations différentes. Par

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Ma petite contribution à la concertation sur l’école numérique

L’occasion m’a été donnée, en cette fin janvier 2015, d’intervenir trois fois devant des publics très différents à propos du numérique et des enjeux pour l’école. Vous trouverez donc ci-dessous les trois diaporamas que j’ai présentés et qui, comme d’habitude, m’ont servi de trame et de support aux conférences. Trois circonstances différentes, trois contextes pour trois publics différents. Mais aussi, la même actualité… Le premier a été présenté à l’occasion d’une session de formation continue pour les professeurs documentalistes et des conseillers principaux d’éducation d’un bassin de formation de l’académie de Versailles. Le thème qu’on m’avait imposé était « Numérique et citoyenneté », appliqué à l’école, bien  sûr. Un regret : je n’ai parlé que de manière évasive et rapide de l’exercice de la

Lire la suite…

Posté dans Ressources

L’éducation aux médias et à l’information est incompatible avec la censure généralisée du web

Pour tous ceux qui, comme moi, sont d’ardents militants, depuis plusieurs décennies, de l’éducation aux médias, l’annonce de la nouvelle mouture qu’on nous propose aujourd’hui, dite éducation aux médias et à l’information, en abrégé ÉMI, est évidemment une excellente nouvelle. Une page entière y est même consacrée sur Éduscol qui en rappelle les motivations, les objectifs et modalités de mise en œuvre : « L’objectif de la relance d’une éducation aux médias et à l’information est de permettre aux élèves d’exercer leur citoyenneté dans une société de l’information et de la communication, former des “cybercitoyens” actifs, éclairés et responsables de demain » Il s’agit aussi de : « Permettre la compréhension et l’usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Démocratie numérique ouverte pour l’école de demain

La chose a été annoncée par François Hollande le 6 novembre dernier, puis confirmée par sa ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, en relation avec son grand plan numérique pour l’école : tout devrait commencer par un moment de concertation « avec les enseignants, avec les parents d’élèves, avec les éditeurs de livres, avec les industriels et les élus locaux ». On n’avait d’ailleurs, à l’époque, guère plus de détails sur l’opération, à l’exception du moment choisi, janvier, et de sa durée « un mois, deux mois si c’est nécessaire ». Nous y sommes. Comment ça va se passer ? Cette opération tient en cinq points et durera en effet près de deux mois, du 20 janvier au 9 mars 2015 : une plateforme dédiée avec des éléments d’information et de réflexion issus

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur, Brèves

La liberté d’expression doit impérativement s’enseigner

La liberté d’expression est décidément une chose trop précieuse pour ne pas faire l’objet d’un enseignement. On l’a encore vu aujourd’hui : oublier de la défendre, mettre un frein au rappel de ce qu’elle porte d’essentiel, de fondamental, c’est prêter le flanc aux obscurantistes et aux lâches, c’est leur permettre d’exister, de porter leurs messages d’intolérance et de mort. Il ne faut jamais renoncer à l’enseigner, dans toutes les disciplines, et à tout mettre en œuvre pour en garantir l’exercice, en tous lieux, en toutes circonstances, à l’école comme ailleurs. Internet lui a ouvert les portes de l’universalité et c’est peut-être ce qui vaut aujourd’hui que des crétins ignares veuillent les assassiner, Internet et la liberté d’expression, comme ils ont assassiné ceux

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur, Brèves

Il y a 20 ans, ils appelaient ça « septembre sans fin »…

Au début de l’Internet ou un peu après, quand il n’y en avait qu’un seul, avant Wanadoo — si, je vous assure qu’il y a eu une vie numérique avant Wanadoo qui ne s’appelait pas encore Orange —, au début des années 90 du précédent siècle, les rentrées universitaires constituaient l’événement visible de l’année. En ces temps-là, la fin de l’été et de le début de l’automne voyaient déferler sur les réseaux — le web n’existait pas encore, ça aussi ça vous paraît incroyable ! n’est-ce pas ? — de jeunes étudiants que les services informatiques avaient dotés d’une adresse universitaire, un « e-mail » comme on disait alors. Ces adresses donnaient à leurs jeunes et fougueux propriétaires un certain nombre de droits dont celui d’accéder par modem, de chez

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Que 2015 vous soit bonne et belle !

Posté dans Brèves

Utile : 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof…

Les fins d’année sont le moment des bilans, dit-on généralement, le moment des résolutions pour l’année suivante aussi. Suivant mes conseils (1), vous ne vous êtes jamais lancé avec vos élèves dans le numérique, pour toutes les bonnes raisons énumérées dans le billet en référence. Bon, c’est vrai, vous n’êtes plus vraiment débutant dans le métier, public visé par le dit billet, mais vous avez bien compris que vous partagiez, en matière de numérique, les mêmes préoccupations que les collègues qui se lancent. Vous avez aussi entendu parler de Twitter parce que vous n’êtes pas insensible à ce qui se passe, dans les médias, dans la rue… On en a même parlé l’autre jour en salle des profs et aussi à l’occasion d’une récente réunion

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur, Fictions

Éducation et numérique : les premières secousses telluriques ?

L’actualité de l’éducation et du système éducatif est très régulièrement agitée voire secouée par des questions qui enflamment les passions. C’est d’ailleurs une caractéristique de ce domaine que tout le monde se sente concerné et donne son avis — chacun a fréquenté les bancs de l’école ou a des enfants qui y sont encore —, à commencer par ceux qui disent n’avoir rien à dire, desquels il convient de se méfier en priorité. Cela dit, on se passerait bien volontiers parfois de certains avis navrants exprimés dans des médias complaisants qui ouvrent leurs colonnes à des trolls qu’on croyait disparus. Tout récemment encore, ces dernières se sont fait l’écho tour à tour de questions éducatives fort différentes mais qui ont pourtant bien des

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Pourquoi l’éducation doit soutenir la Quadrature du Net

La Quadrature du Net est une association créée en 2008 pour, comme elle l’annonce elle-même, défendre les droits et libertés sur Internet. En ce sens, elle combat, depuis sa création, toutes les initiatives qui tendent à priver chaque citoyen de ses droits fondamentaux, à commencer par la liberté d’expression, très largement attaquée ces derniers temps. En ce sens, elle s’oppose très fermement à toutes les volontés de censure et de filtrage. Elle ne cesse de défendre les valeurs qui ont prévalu à la création d’Internet, la défense et la préservation de sa neutralité qui fait l’objet d’assauts répétés issus de certains lobbys économiques et politiques, le choix de chacun à disposer librement de ses données personnelles et de son intimité. Elle

Lire la suite…

Posté dans Brèves


Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux.

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a été supprimé car défectueux. Toutes mes excuses.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes sont en licence image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

RT @ProfLeluherne: @ProfChrismath @C_Cailleaux @michelguillou d'où la nécessité de développer des outils transversaux et dépasser les chape…
- lundi mar 2 - 8:28

@C_Cailleaux @ProfChrismath Vous avez raison, bien sur, mais n'oubliez pas http://t.co/9KE7hgpxxC
- lundi mar 2 - 8:22

@jmcrosnier @OstianeMathon @Maka1969Maka Oui, j'avais vu mais lu aussi un avis critique de @maligorneleo
- lundi mar 2 - 6:38

RT @PascaPrincipal: @michelguillou bonne idée ! Chiche ? J'ai fait un petit lien dans la revue de presse des Cahiers péda du jour ;-)
- lundi mar 2 - 6:35

Et si on supprimait les manuels scolaires papier et les photocopieuses ? http://t.co/BJS404Ecfz Billet MAJ avec le nom de mon inspiratrice
- lundi mar 2 - 5:59

RT @_culturenum: Et si on supprimait les manuels scolaires papier et les photocopieuses ? http://t.co/lWIuTomOW2 via @michelguillou
- lundi mar 2 - 4:51

Obsolescence programmée : ce que dit la loi française http://t.co/bOSn09l28G
- lundi mar 2 - 4:49

Twitter et YouTube en guerre contre l'Etat islamique http://t.co/5WSjMRoq6G
- lundi mar 2 - 4:42