Ch. informaticiens pour l’école. Peu sérieux s’abstenir.

Agir comme un lobby, avoir une attitude de lobby, n’est pas mauvais ni détestable a priori. Ce n’est pas honteux non plus. Je mets, pour ma part, deux conditions pourtant pour accorder à leur égard un peu de bienveillance à ces entreprises idéologiques, politiques ou économiques, c’est selon : ne pas sacrifier le bien ou l’intérêt général — d’aucuns parleraient de bien commun — au profit de son intérêt particulier, d’une part, enfin d’autre part ne pas user pour argumenter d’allégations fallacieuses ou de mensonges éhontés. Depuis un bon moment déjà, avec d’autres, la Société informatique de France exerce un lobbying constant et un peu trop visible pour l’enseignement de l’informatique. Attention !, il ne s’agit pas d’enseigner l’informatique à l’Université ou dans des formations professionnelles, non, ça,

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

De retour de Cenon, combattre l’usage pour promouvoir l’engagement

Compas en main, un  œil  sur le GPS, l’autre sur la météo, il fallait avoir le pied marin pour ne pas être trop secoué à l’occasion de ces récentes « Boussoles du numérique ». Il en est passé du beau monde sur le pont et chacun s’est essayé, avec plus ou moins de succès, à éviter les écueils et à mener tout le monde à bon port, préparant ainsi les prochaines Boussoles d’octobre 2015. Bon, il y a bien eu quelques dérives sémantiques inutiles à propos du sens du mot « numérique », quelques curieux mouillages dans la pétole de la formation initiale pour ne pas avancer, quelques virements de bords enfin contre le vent qui ne faisaient guère progresser l’esquif collectif. Mais, grosso

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

L’éparpillement façon puzzle des temps scolaires

Cette question générale des temps scolaires — et non des rythmes qui ont fait les titres de l’actualité depuis de longs mois et qui risquent d’être bien vite dépassés — est au cœur du questionnement concernant la mise en œuvre de l’école numérique. À coup sûr, les modifications profondes qu’ils vont subir seront à la hauteur des bouleversements attendus concernant les espaces d’enseignement et les missions des professeurs. Ces questions sont indissociables les unes des autres et aucune n’est sans doute préalable aux autres. La question de l’évolution des temps scolaires est posée de manière spécifique mais parmi d’autres aux participants d’une table ronde à laquelle j’ai le plaisir d’avoir été convié : « Comment la plongée dans un monde de flux numérique peut-elle

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Qui se plaindra de la fin de l’écriture cursive ? Pas moi…

Quelques images pour se convaincre, s’il le fallait encore, que l’écriture cursive n’est rien d’autre qu’une commodité pour soi, un frein à la communication vers autrui et un moyen de sélection pour l’école. S’il est bien préférable d’écrire encore en script, il est aussi indispensable de commencer à apprendre à écrire avec un clavier, réel ou virtuel, et de se préparer pour de bon à d’autres modes de saisie, y compris oraux. Histoire de mieux s’attacher enfin au fond de ce que l’on écrit et aux enjeux de la publication… Michel Guillou @michelguillou   Crédit photo : francisco.j.gonzalez, ggallezot, diffendale et Virtual Manuscript Library of Switzerland via photopin cc, Wikipédia  

Posté dans Brèves, Ressources

Du confort technico-pédagogique numérique et de son détournement subreptice

La notion de confort en matière de pédagogie avec le numérique est très complexe et difficile à définir. D’abord par ce qu’elle est éminemment personnelle, chacun voyant du confort ou de l’inconfort dans une multitude de petites choses, parfois indicibles, qui interagissent les unes avec les autres… Ensuite parce qu’un certain nombre de gens dans ce milieu, à commencer par les marchands, ont tendance, parce qu’ils savent, eux, à vous expliquer ce que doit être pour vous, le vrai confort. Reposez-vous, braves gens, on pense pour vous. C’est d’ailleurs très tendance, en ce moment, ça, de penser pour ceux qui mettent en œuvre la pédagogie (1). Sur Éducatice, tout récemment, il était de bon ton dans les stands de vous

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Oui, bien sûr, les élèves vont vérifier ce que disent leurs professeurs !

Éric Sadin est jeune. À quarante-trois ans, on est jeune. Éric Sadin est philosophe et écrivain, il signe un certain nombre d’ouvrages dont on me dit qu’ils apportent un nouveau regard plutôt clairvoyant sur les évolutions de la société numérique. Il signe régulièrement des tribunes à ce sujet dans Libération qui le qualifie de « penseur augmenté ». Mais Éric Sadin a peur. Ce penseur signe tout récemment une tribune dans ce journal où il fustige « L’ineptie des tablettes numériques au collège ». Il y a beaucoup à dire sur le contenu de l’article — j’y reviens — mais attardons-nous un instant sur ce titre. C’est, pour commencer, un propos particulièrement désagréable, voire insultant : tous les professeurs qui utilisent avec profit aujourd’hui, quotidiennement, des tablettes en classe

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Mon plan pour l’école numérique connectée, saison 1 en 11 épisodes

Puisque tout le monde s’y met, il n’y a pas de raison que je ne fasse pas moi aussi un devoir d’automne sur le sujet. Ainsi, c’est à l’issue de plusieurs longs mois de concertation avec moi-même, lors de longues et pénibles veillées tardives où la recherche permanente du consensus fut ma ligne de conduite, que je suis enfin arrivé à mettre au point les onze points-clés de mon plan pour l’école numérique. Vous les trouverez ci-dessous énumérés. Il y en a onze parce que je n’aime pas les comptes ronds et que la onzième me semble être la cerise sur le gâteau. Pour l’essentiel, ce sont des propositions que j’avais déjà faites, dans des billets épars, qui se trouvent

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur, Brèves

Le numérique au service de la pédagogie, une affirmation très maladroite

Quand Emmanuel Davidenkoff parle de tsunami, à propos du numérique et de l’école, qui croyez-vous que cela qualifie ? Pensez-vous que la vague qui déferle, c’est l’école ? Qui, croyez-vous, va y laisser des plumes ? Qui va être submergé, englouti ? Qui va devoir reconstruire sitôt la vague passée ? Le #numérique au service de la #pédagogie c'est au Rdv des lettres du 17 au 19 nov! Thème : #parole #ecolenumerique http://t.co/LulddhOBzk — Éducation Numérique (@Edu_Num) November 15, 2014 C’est par ce tweet que le compte officiel de la Direction du Numérique pour l’Éducation nous invite, ce que je ferai car c’est un moment exceptionnel, même si la deuxième édition en 2011 fut très décevante (1), à assister à la BNF au cinquième rendez-vous des lettres, trois

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Un énième plan numérique pour l’école tardif, opaque, illisible et presque surréaliste

Rappelons-le, le nouveau plan pour le numérique à l’école qu’on nous annonce s’articule autour de plusieurs axes dont les plus importants et les plus connus sont : un équipement massif en tablettes pour tous les élèves de cinquième, la formation des enseignants, la connectivité des écoles et établissements et le développement des ressources numériques. Laurent Fillion, sur son blogue, rappelait récemment et fort à propos comment le président Jules Grévy, en 1880, aurait pu décider de fournir à tous les élèves de France des manuels de classe. L’auteur fait état des réactions drolatiques des instituteurs et de leurs syndicats à propos de ce nouvel outil censé les priver supposément de leur mission instructrice : « À quoi servira désormais l’instituteur si le savoir sort d’un

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur

Le numérique à l’école, c’est d’abord du lien et de l’humain avant d’être de l’outillage ou du codage !

L’école numérique est dans de beaux draps. La voilà définitivement aux prises avec des lobbys puissants qui exercent d’ailleurs des forces contraires sur elle. Encouragés par les annonces du président sur le grand Plan numérique pour l’école, tous ces lobbyistes cireurs de parquets de cabinets nous annoncent un avenir radieux. Un plan de plus ! Sans doute pour pas grand chose. Essayons d’y voir plus clair. 1. Le numérique à l’école, ce n’est pas l’informatique toute seule La proposition inverse est vraie, en revanche. L’informatique, c’est du numérique. Pas tout le numérique, juste son volet scientifique et technologique. Et si c’est un objet d’apprentissage, notamment par le biais de la programmation et du code, mais pas seulement, ce volet peut naturellement

Lire la suite…

Posté dans Billets d'humeur


Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes sont en licence image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/_mu/michelguillou/pub/www.culture-numerique.fr/wp-content/plugins/twitterply-for-webmasters/twitterply.php on line 536

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.