La conjonction de deux incultures… #pnflettres

2fggb7bbhlg5t-AtlvA953JIo-original

Ces deux derniers jours se tenait à la BNF la 2e édition d’un séminaire national du Plan national de formation, intitulé « Les métamorphoses du livre et de la lecture ». Pendant ces 3 jours, il était proposé cette année à ses 600 participants de s”interroger sur le sujet suivant : « Lire-écrire-publier à l’heure du numérique ».

Autant le dire tout de suite, j’attends encore de percevoir l’esquisse d’une seule métamorphose et on a, à peine — à grand peine, j’y reviens — évoqué les enjeux de l’émergence du numérique.

Se sont succédé sur l’estrade les membres d’un aréopage fort savant et passionnant d’inspecteurs généraux, de chercheurs et d’éditeurs. Tous faisaient montre à la fois d’une grande sagacité et érudition dans leurs propos — je passe sur leur incapacité à échanger avec leur auditoire — mais aussi d’une profonde et définitive inculture du numérique. Incapables d’en percevoir les enjeux, ils n’ont cessé de se replier sur des références qui appartiennent à un autre siècle et de manifester une anxiété chronique à l’égard d’Internet et de ses supposés travers économiques et sociétaux. On a atteint un sommet avec cette table ronde d’éditeurs frigorifiés et larmoyants…

Il est une deuxième inculture, parallèle à la première, dont ont fait preuve à l’évidence les intervenants de ces deux premières journées : ils se sont montrés totalement incapables de prendre en compte les modes de pensées, les évolutions, les postures d’une jeunesse qui évolue pourtant sous leurs yeux. Les pratiques sociales ou sociétales des jeunes, souvent ancrées dans le numérique, leurs sont étrangères. Ils ne les ont jamais évoquées ou presque.

Exception : Catherine Becchetti-Bizot a montré, elle, par ses prises de parole, une grande ouverture d’esprit et une grande compréhension de ce qui agite ce monde en mouvement.

Je ne pourrai demain, à mon grand regret, assister et pendre part aux ateliers qui clôtureront ce colloque. Je suis persuadé que les professeurs de français et de lettres qui y prendront part sauront au moins témoigner de leur expérience de la classe et du terrain pédagogique, des transformations d’une jeunesse qui n’a jamais autant lu ou écrit qu’aujourd’hui et de la réalité de cette culture numérique dans laquelle ils baignent.

Michel Guillou @michelguillou

Posted in Billets d'humeur
Tags: , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez la Quadrature

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

Le Conseil constitutionnel reconnaît implicitement le droit de live-tweeter les audiences https://t.co/EetpEua8RY
- lundi Déc 9 - 4:03

Tip: Tweetdeck for student journalists https://t.co/P7Qhl1rF80
- lundi Déc 9 - 3:56

Certes. Mais je ne partage nullement l'objectif de cette loi de « lutter contre la haine », ce qui est la porte ou… https://t.co/qG83n0Jsy3
- lundi Déc 9 - 3:48

Le décret « anti-Huawei » détaillé au Journal officiel https://t.co/94BFfPVJII
- lundi Déc 9 - 3:37

Méfiez-vous des caméras de sécurité https://t.co/IrVcUm7Gqj
- lundi Déc 9 - 3:36

Le ministère de la Culture veut autoriser les publicités basées sur la géolocalisation https://t.co/0RCuaabNmU
- lundi Déc 9 - 3:33

Civic tech, données et Demos : une exploration des interactions entre démocratie et technologies https://t.co/nUvansj0YK
- lundi Déc 9 - 3:18

RT @Jlschaff: @michelguillou Encore une bonne nouvelle. Est-ce que quelqu'un tient la liste des libertés publiques qui sont encore vivantes…
- lundi Déc 9 - 2:32

RT @pbeyssac: Après : "ce que fait la NSA est liberticide et abusif. Faisons-en donc autant !" Voici : "ce que font les GAFAM est libertici…
- lundi Déc 9 - 2:24

Le Sénat adopte la surveillance fiscale des réseaux sociaux https://t.co/JisjkCZcq6
- lundi Déc 9 - 1:18

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.