On connaît les vrais envahisseurs de l’école !

Aliens

On va de surprise en surprise… avec cette refondation. Ce qui est surprenant, ce n’est pas tant les décisions qui sont prises — je n’ai jamais imaginé que cette refondation allait changer quelque fondement que ce soit — que les motivations parfois ou les considérations qui les expliquent ou les motivent.

Pour faire court, on pouvait légitimement s’attendre, avec ce projet d’un nouvel enseignement de la morale, à ce qu’il s’éclaire naturellement et de manière opportune des potentialités offertes par le numérique, l’usage massif qu’en font les jeunes, les nouvelles formes de socialisation offertes par les réseaux sociaux, les enjeux formidables d’une nouvelle citoyenneté dans laquelle l’engagement prend toute sa valeur, le bienheureux renouveau de valeurs un temps oubliées, le partage, l’échange, le mieux vivre ensemble…

Oui, on pouvait s’y attendre. Dans ma grande naïveté, je m’attendais en effet à ce que cet événement soit l’occasion de réconcilier enfin les valeurs supposées traditionnelles, la morale, l’éthique, la laïcité… avec une certaine forme de modernité.

Dans leur rapport, disponible en ligne, les personnalités qui ont travaillé à le construire proposent des modalités de mise en œuvre de cet enseignement. Ils avancent notamment, dans le second degré, l’idée de s’appuyer, pour construire la nécessaire interdisciplinarité, sur certaines disciplines qui revendiqueraient, elles, leur vocation éducative. Je passe sur le cliché pour m’étonner tout de même qu’on n’attribue qu’aux seules disciplines littéraires la vertu d’avoir « à l’évidence une visée plus large que celle de l’acquisition des connaissances ». Qualifiées de disciplines d’éducation autant que d’instruction, elles se préoccuperaient, elles, « de la formation de la personne et se donneraient pour objectifs la transmission de valeurs, la construction du citoyen, la formation de l’esprit critique et de la raison, mais aussi celle du goût et de la sensibilité ».

Il s’agit là d’une vision pour le moins caricaturale et si peu avertie des champs disciplinaires et de leurs vertus respectives, à l’éclairage justement des modifications engendrées par la surrection du numérique, notamment dans le domaine de la transmission et de l’acquisition des savoirs.

Cette idée de disciplines d’éducation et de disciplines d’instruction est, comment dire ?… étonnamment « vintage ».

Mais le pire est à venir…

Les rapporteurs proposent que chacune des disciplines évoquées, celles qui, dans leur esprit, se préoccupent autant d’éduquer que d’instruire « favorise une compréhension des fondements de l’humanisme, et [puisse] en cela amener les élèves à se distancier par rapport à l’envahissement médiatique et numérique et les outiller pour répondre aux questions qu’ils se posent ».

Sic.

Je veux bien comprendre que l’éducation se préoccupe de proposer des perspectives et des outils aux élèves qui les mettent à distance de leur environnement culturel, pour mieux peut-être exercer leur sens critique. Mais comment comprendre, dans ce cadre, que les médias et le numérique puissent être vus comme des envahisseurs ? Des envahisseurs ! Par là-même, faut-il comprendre qu’ils sont inopportuns voire incongrus, ennemis de l’école ?

En soixante pages de rapport, il s’agit là de la seule et unique mention du mot « numérique » ! Même au lycée, ou un chapitre important est consacré à la vie lycéenne et notamment à l’exercice des droits lycéens, il n’est fait nulle part mention des droits nouveaux offerts de fait par le numérique et des usages que les lycéens en font, en matière de publication ou d’expression, par exemple ! Il n’est pas non plus proposé — ne rêvons pas ! — d’étendre ou de développer ces droits, comme d’en donner à des délégués élus au collège ou au premier degré !

Finalement, à y réfléchir, « vintage » était un bien petit mot gentil pour qualifier le décalage entre ce rapport et la réalité vécue par les jeunes, nos enfants, les élèves !

Michel Guillou @michelguillou

image

Crédit photo : elod beregszaszi via photopin cc

 

Posted in Billets d'humeur
Tags: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

RT @alboissinot: Je crains en effet qu’on ne rende pas les humanités plus attractives. Il y a pourtant là un défi essentiel, que certaines…
- vendredi Avr 19 - 5:56

RGPD : le programme de contrôle de la CNIL en 2019 https://t.co/fXsbVASrVN
- vendredi Avr 19 - 3:46

Exposition aux ondes : « légère hausse » en 2018, des niveaux nettement inférieurs aux limites https://t.co/UsZszJam2p
- vendredi Avr 19 - 3:45

RT @bortzmeyer: Quelle surprise, confier à des algorithmes (ou à des humains sous-payés) la lutte contre les mensonges mène à des absurdité…
- vendredi Avr 19 - 3:38

RT @reesmarc: Il y a *10 ans*, le coup du rideau. Planqués, des députés GDR et PS surgissent dans l'hémicycle au moment du vote du projet d…
- vendredi Avr 19 - 3:37

RT @PsyFamille: Oh que oui !! Les adultes désemparés, effrayés, non éduqués au bon usage des écrans et du numérique et complètement dépassé…
- vendredi Avr 19 - 3:28

RT @lemondefr: Bangladesh : une étudiante brûlée vive après avoir accusé le directeur de son école de harcèlement sexuel https://t.co/gpUpP…
- vendredi Avr 19 - 12:04

Intelligence artificielle : biaise-moi https://t.co/94hpRL5w2o
- vendredi Avr 19 - 9:30

« Autre question : qui doit, selon vous, réguler les contenus haineux ou injurieux sur internet ? » Moi. https://t.co/ys7N14zfBU
- vendredi Avr 19 - 9:21

Les internautes consultés en amont de la future loi contre la haine en ligne https://t.co/b5Y4ir5zAA
- vendredi Avr 19 - 9:18

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.