Numérique : si c’était à refaire…

Vieille salle

Le CRDP de Versailles, par la voix de son directeur, m’invite fort aimablement, jeudi 7 février, à débattre avec d’autres acteurs importants mais retraités du numérique sur le curieux thème : « Développer le numérique à l’école : et si c’était à refaire ? ». Fort heureusement, les personnalités plutôt vives, curieuses et décomplexées présentes à la table ronde devraient compenser le regard nostalgique et un peu tristounet que ce sujet peut parfois susciter… Espérons-le.

J’ai envie de tenter de transformer l’essai avant l’heure. Je m’en resservirai, peut-être…

Si c’était à refaire, j’auras continué à écrire des petits programmes en Logo (si si !) pour me faire plaisir et continuer ce projet éducatif abandonné trop tôt…

Si c’était à refaire, j’aurais été présent sur les BBS et utilisé Usenet plus tôt encore pour y porter la réflexion sur le numérique éducatif…

Si c’était à refaire, je n’aurais pas passé autant de temps à promouvoir l’utilisation de logiciels et de supports pédagogiques, publics et privés, bogués et sans guère d’intérêt…

Si c’était à refaire, j’aurais promu Internet, le paradigme qu’il porte, les logiciels et ressources libres beaucoup plus tôt et fort…

Si c’était à refaire, je n’aurais pas dû croire une minute à ce que nous disaient ceux qui, au ministère ou à la Caisse des dépôts et des consignations, nous annonçaient les ENT comme le chantier le plus important et fondateur du début de ce millénaire…

Si c’était à refaire, je n’aurais pas dû croire une seconde à ce que nous disaient ceux qui pilotaient le lancement des ENT et nous annonçaient la mort des serveurs d’établissement…

Si c’était à refaire, j’aurais donné un peu de mon temps pour aider au lancement de projets collaboratifs, comme Wikipédia par exemple, auxquels, je le concède, je n’ai pas cru…

Si c’était à refaire, j’aurais lutté beaucoup plus fort encore contre tous les dispositifs rendant impossible la copie privée, verrous en tous genres et autres DRM, toutes barrières inventées à la seule fin de ralentir les usages…

Si c’était à refaire, j’aurais protesté plus fort encore contre les invraisemblables stratégies des éditeurs de logiciels publics et privés qui ont inventé et imposé des systèmes de licences ingérables…

Si c’était à refaire, je me serais attaché à porter des efforts plus importants pour tenter de fournir aux professeurs documentalistes des systèmes de gestion de bases de données documentaires modernes, souples, libres et non sclérosants…

Si c’était à refaire, j’aurais passé moins de temps à promouvoir l’usage de dispositifs matériels qui n’ont apporté qu’une plus-value très faible en matière d’innovation pédagogique numérique…

Si c’était à refaire, j’aurais porté l’essentiel de mes efforts, depuis vingt ans, à promouvoir les dispositifs et attitudes de partage des démarches innovantes en matière de pédagogie avec le numérique…

Si c’était à refaire, j’aurais dû promouvoir plus et mieux que je ne l’ai fait les droits des jeunes et des lycéens en particulier en matière d’expression et de publication…

Si c’était à refaire, j’aurais lancé l’idée d’une grande mobilisation des lycéens à la construction collaborative d’une « nétiquette » éducative, à l’usage de tous les élèves des écoles, collèges et lycées…

Si c’était à refaire, je n’aurais pas passé autant de temps dans les aréopages à essayer de convaincre de l’importance du numérique, à travers le B2i par exemple, des cadres pédagogiques qui ne voulaient en aucune façon être convaincus…

Si c’était à refaire, j’aurais dû, plus tôt, commencer à réfléchir à ce que pouvaient porter, en matière d’innovation pédagogique, les nouvelles humanités numériques…

Si c’était à refaire, j’aurais fourni des efforts plus nourris encore à convaincre de l’importance de la formation à l’image et aux médias…

Si c’était à refaire, j’aurais engagé beaucoup plus tôt une démarche valorisante de labellisation des écoles et établissements…

Si c’était à refaire, j’aurais commencé bien plus tôt à mettre en place des dispositifs de formation en ligne…

Si c’était à refaire, j’aurais commencé à utiliser Twitter dès sa création en 2006, pour mieux en promouvoir les usages coopératifs et pédagogiques…

Si c’était à refaire, je ne me retournerais pas pour me demander ce que j’aurais pu faire si c’était à refaire…

Michel Guillou @michelguillou

image

Crédit photo : xof via photopin cc

 

Posté dans Brèves
Tags : , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi sur Twitter

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Soutenez la Quadrature

Un tweet après un autre ?

RT @echomienne: #1Lib1Ref : les bibliothécaires à la recherche des références manquantes dans Wikipédia ! https://t.co/l2b7ElUMZn
- lundi Jan 17 - 10:48

Twitter France et son directeur jugés pour ne pas avoir aidé la justice https://t.co/7NzLvVYNKC
- lundi Jan 17 - 10:30

Au Texas, un vaccin open source et dix fois moins cher snobé par le gouvernement https://t.co/Q49m2A2AIA
- lundi Jan 17 - 10:20

Les sites porno traînent des pieds pour mettre en place le blocage des moins de 18 ans #solutionnismes https://t.co/qNo3Ad3Uhf
- lundi Jan 17 - 10:14

Contenus illicites : les nouvelles obligations des grandes plateformes https://t.co/PXc646v9Li
- lundi Jan 17 - 10:08

La CNIL se penche sur l’application Elyze, le « Tinder » de la présidentielle https://t.co/L8tXypRelA
- lundi Jan 17 - 10:02

Tout ce qui a été voté depuis des années à propos d'Internet ou des outils numériques (je pense à l'interdiction de… https://t.co/YkYEAkRGjU
- lundi Jan 17 - 1:03

Pas grand chose à voir avec la crise sanitaire... Ce qui est en jeu, c'est d'abord l'éducation et le système éducat… https://t.co/B0G8vqGzYj
- lundi Jan 17 - 12:02

Censures, sexisme et concentration : l’empire de Bolloré se porte bien https://t.co/mjoDVxdJsL
- lundi Jan 17 - 12:00

Caméras dites « intelligentes » ou « augmentées » : la CNIL lance une consultation publique https://t.co/muFbhMV9w9 #vidéosurveillance
- lundi Jan 17 - 11:27

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.

Rejoignez les 89 autres abonnés