Idée de cadeau pour Noël : offrez une laisse à vos enfants

Cadeau bleu

Noël arrive très vite maintenant, même si on a un peu de mal à y croire avec ce temps printanier qui fait fleurir les jasmins dans les jardins et sur les terrasses. Vos enfants font leurs listes de cadeaux et le moment est venu pour vous de trouver ce qui pourrait leur faire plaisir, un cadeau utile, ludique et pédagogique.

J’ai ce qu’il vous faut.

Vous savez, les médias vous l’ont assez répété, que l’Internet pullule de malades et de déviants de tous genres, terroristes, djihadistes, indépendantistes… ou pédophiles, transgenres, homosexuels. Il s’offre alors à vous deux solutions pour protéger vos enfants de tous ces cinglés, bien planqués derrière leurs smartphones ou leurs ordinateurs, à l’affût du premier adolescent qui passe. La première vous est suggérée par le bienveillant Donald Trump, candidat à l’investiture républicaine aux États-Unis : couper l’Internet, définitivement. Ça aura l’immense avantage d’éradiquer les méchants, de préférence musulmans, et, par un heureux effet secondaire, de faire taire les journalistes.

La deuxième solution est assez simple à mettre en œuvre. Vous savez que vos enfants, comme vous n’êtes pas là trop souvent, se vautrent, les gueux !, dans les ornières fangeuses d’improbables réseaux sociaux, en utilisant les smartphones que vous leur avez achetés pour savoir où ils sont. Vous ne leur avez jamais posé la question de ce qu’ils pouvaient bien y faire, d’ailleurs vous vous en fichez royalement. Et puis, surtout, vous n’avez pas que ça à faire.

Ne soyez pas impatients, j’en viens à ma solution ultime. Il suffit juste de pirater leurs identifiants et leurs mots de passe pour accéder à ces réseaux. Inutile de le leur demander, ça va éveiller leurs soupçons. Non, en général, il suffit de trouver le post-it sur lequel ils ont griffonné ça, sur l’écran ou au dos de leur cahier de textes. Bref, débrouillez-vous.

Dans un second temps, il est inutile d’aller vous connecter avec leurs coordonnées — on aurait pu penser que c’était plus simple mais non, vous dit-on ! —, il vous suffit d’installer sur votre smartphone personnel une jolie petite application. Ce n’est pas cher, presque 50 € pour six mois, et ce programme va aller fouiller dans l’intimité de vos rejetons pour savoir ce qu’ils font, les photos qu’ils reçoivent ou publient, les contacts qu’ils ont, les conversations qu’ils tiennent. Les concepteurs inventifs de cette application sont bien informés qui vous préviennent très gentiment que vos enfants seront harcelés et qu’ils auront beaucoup de mal à échapper aux terroristes.

Cette nécessaire surveillance est discrète et ils n’en sauront rien. Il ne manquerait plus qu’ils se plaignent, les gredins ! C’est vous qui avez acheté leur matériel, après tout, et ils n’ont nullement besoin d’avoir une intimité propre ou un quelconque droit à vous taire ce qu’ils font de leur vie !

Pour l’instant, ça fonctionne pour Facebook et Snapchat. Soyez patients, bientôt devrait arriver la possibilité de les tracer aussi sur Twitter et YouTube. Et puis, ne doutez pas de l’inventivité des bienveillants concepteurs de cette application : ils devraient pouvoir géolocaliser très précisément vos enfants et ainsi prévenir les rencontres avec tous les méchants pédophiles du quartier.

Voilà un très joli cadeau à offrir à vos enfants donc, un cadeau dont ils sauront vous remercier plus tard.

Pierre DesprogesDernier avantage, à l’exemple de Pierre Desproges qui suggérait qu’il était plus économique de lire Minute plutôt que Sartre pour avoir à la fois La Nausée et Les Mains sales, vous n’aurez en utilisant cette application que la nausée et pas les mains sales.

Michel Guillou @michelguillou

80x15

 

Crédit image : Cadeau bleu via Pixabay en licence  CC0 Public Domain et Wikipédia

P.-S. : Toute honte bue et assumée, ces aventuriers du numérique n’hésitent pas à se réclamer de la caution d’Éducavox, qui ne leur a bien sûr jamais donné l’autorisation de le faire.

Pour citer cet article : Michel Guillou, « Idée de cadeau pour Noël : offrez une laisse à vos enfants » in Culture numérique, 19 décembre 2015, https://www.culture-numerique.fr/?p=4371, consulté le 21 juillet 2019
Posted in Billets d'humeur
Tags: , , , , ,
7 commentaires sur “Idée de cadeau pour Noël : offrez une laisse à vos enfants
  1. Elle dit :

    Merci pour l’idée cadeau, il me servira pour ces quelques jours de recherche de cadeaux! toujours au plaisir de vous lire.

  2. Kids-ok dit :

    Cher Michel,

    Nous souhaitons avant tout vous remercier pour l’intérêt que vous portez à Kids-ok et vous rassurer sur plusieurs points :

    « Pour l’instant, ça fonctionne pour Facebook et Snapchat. Soyez patients, bientôt devrait arriver la possibilité de les tracer aussi sur Twitter et YouTube. »

    Peut-être que si vous aviez pris la peine de tester l’application vous sauriez que nous ne sommes pas compatibles avec Snapchat pour le moment, uniquement avec Facebook et Instagram. Mais il n’est jamais trop tard et nous vous laissons la chance de pouvoir le faire alors cliquez vite sur ce lien : https://app.kids-ok.com/#/register

    « Et puis, ne doutez pas de l’inventivité des bienveillants concepteurs de cette application : ils devraient pouvoir géolocaliser très précisément vos enfants et ainsi prévenir les rencontres avec tous les méchants pédophiles du quartier. »

    Encore une fois, n’hésitez pas à tester notre produit avant de donner votre avis ! Si vous l’aviez fait, vous auriez su que nous ne permettons pas la géolocalisation et que ce n’est absolument pas le but de notre application.

    « Il suffit juste de pirater leurs identifiants et leurs mots de passe pour accéder à ces réseaux. Inutile de le leur demander, ça va éveiller leurs soupçons. »

    Avez-vous réellement compris le principe de Kids-ok ? Le but est d’arriver à instaurer un dialogue et une relation de confiance en aidant les parents à (re)connecter avec l’univers de leurs ados, pas de les fliquer.

    « Ce programme va aller fouiller dans l’intimité de vos rejetons pour savoir ce qu’ils font, les photos qu’ils reçoivent ou publient, les contacts qu’ils ont, les conversations qu’ils tiennent. »

    Nous avons créé un algorithme qui relève uniquement les « dangers », et les éléments publics en aucun cas nous ne violons l’intimité des adolescents en relevant leurs messages et conversations privés.

    « Dernier avantage, à l’exemple de ce que suggérait Pierre Desproges, qui suggérait que lire Minute donnait à la fois la nausée et les mains sales, en utilisant cette application, vous n’aurez que la nausée et pas les mains sales. »

    Nous sommes quelque peu réservés quant à vos références journalistiques mais soit, nous tenons à vous rassurer, en aucun cas notre application ne donne la nausée et encore une fois si vous l’aviez testé vous auriez pu en témoigner.

    « P.-S. : Toute honte bue et assumée, ces aventuriers du numérique n’hésitent pas à se réclamer de la caution d’Éducavox, qui ne leur a bien sûr jamais donné l’autorisation de le faire. »

    Ahah cher Michel, les « aventuriers du numériques » que nous sommes, ne ce sont en aucun cas réclamés de la caution d’Educavox. En revanche, nous avons partagé l’article : http://www.educavox.fr/accueil/breves/kids-ok-un-controle-parental-reseaux-sociaux-pedagogique-pour-dialoguer-sans-interdire , écrit par votre confrère Jakobowski Patrick au sujet de notre application prometteuse.

    Revendiquer l’internet libre c’est une chose, mais la volonté de protéger sa vie privée en est une autre, surtout quand on sait que 1 adolescent sur 5 (!) est victime de cyber-harcèlement.

    Chaque parent a le choix d’éduquer ses enfants comme il l’entend, avec Kids-ok nous mettons un outil à leur disposition et ne forçons personne à l’utiliser et en aucun cas nous nous permettons de juger ou d’influencer qui que ce soit.

    Nous avons bien pris en compte vos remarques et encore une fois nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre solution mais essayez quand même de tester le produit avant d’écrire un article.

    Enfin, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone pour que l’on prenne ensemble le temps de vous présenter l’application, et nous nous ferons une joie de vous offrir un accès exclusif à l’application afin que vous ne restiez pas avec une mauvaise image de notre approche.

    Bien à vous,

    L’équipe de Kids-ok.

  3. Alain Morel dit :

    Echange intéressant…

    je relève avec ce même intérêt dans la réponse faite : “Nous avons créé un algorithme qui relève uniquement les « dangers »”…
    Bien.
    Je n’ai en rien la prétention d’être un spécialiste des algorithmes, loin s’en faut. Mais d’un modeste point de vue personnel, j’oserai la question : “qu’est ce qu’un danger ? ” Et je prétendrai répondre, certes sommairement : tout dépend de quoi et à qui on s’adresse. Ce qui pour vous sera un danger ne le sera pas forcément pour moi, et inversement. Nous ne sommes forcément pas armés de la même manière pour faire face aux “dangers”…
    Pourriez vous décrire en termes simples comment ledit algorithme a été écrit ? J’en doute.
    Et encore une question, celle-là d’ordre purement moral : auriez-vous toléré adolescent que vos parents lisent le courrier que votre petite amie vous aurait adressé ? Moi non.
    Proposition : laissons nos enfants se confronter aux “dangers” des pédophiles, djihadistes et autres frappadingues…Donnons leur juste les ressources nécessaires de ne pas les suivre. Souvenons-nous que nous sommes nous aussi passé par l’adolescence et ses incertitudes, et qu’on ne s’est pas tous retrouvés embrigadés ou soumis. Ca s’appelle l’éducation, et ça ne s’écrit pas sous forme d’algorithme.

  4. Christian dit :

    On ne vous a pas lu à propos de l’application «new school». Étonnant ;-)

    Mais elle vous avait peut-être échappée, auquel cas vous me voyez navré de vous avoir pourri votre soirée.

    • Non, ça ne m’avait pas échappé mais disons que je ne vais pas me mettre la rate au court-bouillon à chaque fois qu’une application idiote apparaît…

      Et puis, pour une fois, elle semble avoir été développée par une ado… alors on va oublier les erreurs de jeunesse… :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Soutenez la Quadrature

Attention ! Ce blogue est encore un tout petit peu en travaux…

Bon, après quelques modifications du code, la une semble reprendre forme humaine :)

Donc, la bière est pour moi. Tant pis !

Le dispositif d'abonnement aux nouvelles publications a finalement été remis en place. Il semble fonctionner à nouveau. N'hésitez pas à me prévenir du moindre dysfonctionnement. Merci.

Une production Neottia nidus-avis, réalisée par Michel Guillou

Tous les textes et photos bénéficient de la licence  « Creative Commons attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International »image sauf mention contraire.

Je vous remercie à l'avance de me faire savoir si vous utilisez, modifiez, reproduisez...

Un tweet après un autre ?

RT @GrablyR: Image rare de la Hadopi luttant contre le piratage https://t.co/ej0s5fBkAj
- samedi Juil 20 - 8:14

"Où est Steve?", scandent des centaines de manifestants à Nantes #OuEstSteve https://t.co/xvssn8wUWc
- samedi Juil 20 - 4:50

Faire atterrir les Communs numériques : des utopies métaphysiques aux nouveaux territoires de l'hétérotopie https://t.co/WVjA7fJ6m8
- samedi Juil 20 - 7:02

Les TikTokers volent la vedette aux YouTubers au VidCon https://t.co/ROMOY7Zbrj
- vendredi Juil 19 - 4:05

RT @vincib: Dites reporterre, je vous aime bien, mais reprendre tel quel une étude (que j'ai découverte la veille par les échos) sans le re…
- vendredi Juil 19 - 3:45

Cyberharcèlement : quatre ans après avoir porté plainte, des victimes attendent toujours https://t.co/FcKIxlETYV
- vendredi Juil 19 - 3:00

RT @laquadrature: La CNIL confirme son refus d'appliquer le #RGPD jusqu'à mi-2020 en matière de traçage publicitaire. Tel qu'annoncé, nous…
- vendredi Juil 19 - 1:52

RT @pbeyssac: "S'unir contre la haine", c'est bien plus chic que "Promouvoir la censure de contenus sur Internet". https://t.co/hlyoP5Jm5V
- vendredi Juil 19 - 1:33

RT @ronez: Une idée imbécile pour répondre à un problème mal posé et pas prioritaire qui va créer des effets secondaires grotesques et sera…
- vendredi Juil 19 - 9:57

Le Kazakhstan intercepte tout le trafic HTTPS https://t.co/5ONm0KB1yL
- vendredi Juil 19 - 9:27

S'abonner par courriel ?

Saisissez votre adresse de courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification pour chaque nouvel article.